Dernier numéro Près de la Source

Couverture N. 128

Editorial

Nous voulons consacrer une bonne partie de ce dernier numéro de 2018 au Synode des évêques qui s’est tenu du 3 au 28 octobre de cette année, qui avait comme thème « La jeunesse, la foi et le discernement vocationnel ». Nous aimons ouvrir ce numéro avec le message aux jeunes du Pape Paul VI, lors de la clôture du Concile Vatican II. Ce texte n’a pas perdu de son actualité, nous pouvons saisir l’esprit de foi et de confiance dans l’avenir de l’Eglise qui animait les pères conciliaires.

La XVe Assemblée ordinaire du Synode des évêques sur la jeunesse n’a pas suscité un grand intérêt auprès des médias, comme cela avait été le cas des deux Synodes précédents consacrés à la famille : la IIIe Assemblée extraordinaire du 5 au 19 octobre 2014 et la XIVe Assemblée ordinaire du 4 au 25 octobre 2015. Nous avons eu l’impression que, dans l’Eglise aussi, l’attention à cet événement n’a pas été à la hauteur des enjeux pour sa vie, pour l’avenir de l’évangélisation et de la société. Il nous a donc paru important de revenir sur cet événement en proposant un résumé du Document final du Synode, à partir de la version italienne, la seule que nous avons pu consulter.

Ce document est assez long, divisé en trois parties de quatre chapitres chacune. Le texte suit le fil rouge de la rencontre de Jésus avec les disciples d’Emmaüs, et propose à l’Eglise d’avoir à l’égard des jeunes les mêmes attitudes que le Ressuscité.

Parmi les nombreux documents préparatoires du Synode ou ceux commentant le Document final, nous avons été particulièrement intéressés par la lettre pastorale « Le Temps de la Jeunesse » de l’archevêque de Strasbourg, Monseigneur Luc Ravel. Ce qui nous a paru original et digne de réflexion est sa « Quatrième conviction (fausse) : la jeunesse est de tous les âges ». Nous reprenons cette partie avec le titre « Le jeunisme ».

Enfin nous avons demandé à une jeune femme de nous donner son sentiment sur l’Eglise d’aujourd’hui, en particulier à la suite du Synode des évêques. Elle nous propose quelques réflexions sur des aspects qu’elle considère comme importants pour la vie de l’Eglise et pour l’avenir de l’Evangélisation.

Nous profitons de ce dernier numéro de l’année pour souhaiter à tous nos fidèles abonnés de joyeuses fêtes de Noël et une heureuse nouvelle année.

Frère Gianfranco Maria Tuveri, O. Carm.