Les quarante jours

Le 27 mai 1584, au monastère de Santa-Maria-degli-Angeli, dans le faubourg populaire de Florence, une modeste cérémonie religieuse marque la fin de tout espoir de guérison pour une jeune novice, Marie Madeleine, de la noble famille des Pazzi. Ce jour ouvre une page étonnante de l'histoire du Carmel et de la spiritualité : après qu’elle eut prononcé ses voeux, les infirmières retrouvent la jeune fille transformée, les traits resplendissants et en pleine communion avec Dieu. L'extase dura deux bonnes heures. Commence pour la jeune professe une période exceptionnelle d'extases quotidiennes, qui se prolongea durant quarante jours.

Les Quarante jours sont un ensemble unique dans l'histoire de la spiritualité. Par le caractère exceptionnel de l'expérience mystique, la continuité et la régularité du phénomène, quarante et un jours durant, son caractère public (presque toujours plusieurs soeurs voire toute la communauté, en sont témoins), la richesse des paroles, images, visions, mouvements, jusqu'à la participation physique à l'évènement contemplé, notamment de la Passion de Jésus, l'extase la plus longue des « Quarante jours », dura plus de quatorze heures.

 

Prix de la publication : 26 €

Pour commander ou obtenir des infomations