Les huit jours de l’Esprit Saint

Comme les corps limpides et transparents, lorsqu'un rayon les frappe, deviennent, eux aussi, étincelants et d'eux-mêmes reflètent un autre éclat, ainsi les âmes qui portent l'Esprit, illuminées par l'Esprit, deviennent-elles spirituelles aussi et renvoient-elles sur les autres la grâce. De là viennent : la prévision de l'avenir, l'intelligence des mystères, la compréhension des choses cachées, les distributions de dons de grâce, la citoyenneté céleste, la danse avec les anges, la joie sans fin, la durée en Dieu, la ressemblance avec Dieu, le comble du désirable : devenir Dieu. » Ce passage du traité de l'Esprit Saint, de saint Basile, peut nous introduire à ce que fut l'expérience de Marie Madeleine de' Pazzi.

Du 27 mai au 6 juillet 1584 - c'est la période des « Quarante jours » - , Marie Madeleine vécut une expérience exceptionnelle d'extases quotidiennes, une école mystique dans laquelle la jeune professe, âgée de 18 ans, est plongée dans le mystère de Dieu, contemplé dans la lumière de l'amour de Jésus et dans une filiale intimité avec la Vierge Marie.

À peine un an après la période des quarante jours, commence une autre période encore plus extraordinaire, celle d'une semaine de « révélations » et de « lumières ». Durant huit jours et huit nuits, elle sera presque continuellement en extase.

 

Prix de la publication : 26 €

Pour commander ou obtenir des infomations