Mélanges Carmélitains Volume 10

Chers amis,

Comme nous le disons souvent, à travers proverbes et autres dictons, le temps « passe » et n’oublie personne.

Il passe aussi pour notre revue. Celle-ci, en ce nouveau travail que l’équipe de rédaction vous propose, fête son dixième numéro. C’est un anniversaire et, à l’évidence, une étape symbolique.

Numéro 10 ! Certains diront : « C’est encore très peu ! » Ils auront raison et tort à la fois.

Ils auront raison car nombre de revues, pour des raisons variées et multiples, souvent indépendantes de leur fondateur et de leurs collaborateurs, ne dépassent pas quelques mois d’existence. Parfois la gestation est longue, et la durée de vie, très courte !

Bien sûr, la « vertu n’attend pas le nombre des années ». Expérience et savoir-faire ne sont jamais les filles de l’improvisation. Il faut « laisser le temps au temps » pour qu’une « œuvre » - aussi petite soit-elle -, naisse sur les fonds baptismaux d’un chantier éditorial.

Mais ils auront tort car l’argument contraire est probant : dix numéros représentent une entreprise significative. Naturellement, nous ne sommes pas encore entrés dans la « longue durée » chère à Fernand Braudel ! Nous n’avons peut-être même pas franchi un palier décisif !

L’important, pour ne pas dire l’essentiel, est ailleurs : dans le cœur et l’esprit de l’équipe éditoriale qui essaye, amis lecteurs, d’honorer vos choix et de vous faire plaisir. Nous voudrions remercier tous ses membres, sans qui rien n’existerait, collégialement et individuellement.

Et au fond qu’est-ce qu’un « palier décisif » en la matière ?

Ce n° 10 est un long périple conduisant d’une lecture passionnante et personnelle de l’Ancien Testament (Bertrand Fessard de Foucauld) à l’histoire revisitée de l’Inquisition espagnole par le professeur Hermann, sans présupposé déformant ni idéologie aliénante ; du prophète Elie dans la liturgie du Carmel (frère Martin) à l’un des saints européens parmi les plus méconnus des historiens : Simon Stock (Richard Copsey).

Notre monde contemporain glorifie le temporaire. Continuons ensemble, au fil des pages de Mélanges carmélitains, à essayer de valoriser ce qui a sens et durée pour l’homme.


Patrick Sbalchiero

 

SOMMAIRE

 

  • Simon Stock et la vision du scapulaire (1ère partie: aspect historique) - Richard COPSEY, O.Carm

  • La fête de saint Élie dans le bréviaire du Carmel - Martin DE LA CROIX, O.Carm

  • L'Équilibre personnel dans l'Ancien et le Nouveau Testament - Bertrand FESSART DE FOUCAULT

  • L'Inquisition espagnole de la conversion forcée à la conversion niée - Christian HERMANN