Bienheureux Jacques de Crevacuore (3 mars)

Giacomino da Crevacuore est né en 1438 à Canepaci, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Vercelli, dans le Piémont italien. Ses parents, en bons chrétiens, lui donnèrent toutes les vertus humaines et divines possibles. Jeune homme, il était attiré par la dévotion particulière que les carmes professaient vis-à-vis de la Vierge Marie. C’est pourquoi il leur demanda d’être admis parmi eux. Il devint ainsi frère laïc dans l’ordre des carmes. Il est souvent représenté avec un sac sur le dos, comme un moine mendiant. On sait qu’il donnait aux pauvres la partie du pain et du vin qui était son dû, qu’il priait et travaillait beaucoup. Il recueillait également les dons de quelques bons chrétiens et il les distribuait à ceux qui en avaient besoin. Il fut aussi pendant de nombreuses années gardien du couvent de Vercelli. Il s’acquitta de cette tâche avec gentillesse et humilité, ce qui explique qu’il fut un objet d’admiration pour tous ceux qui l’ont connu. Il mourut en 1508 pendant la peste et fut enterré dans le jardin du couvent des carmes. Son corps fut ensuite transféré dans un endroit plus digne, mais ses frères refusèrent qu’il soit placé dans le chœur parce qu’il n’était qu’un simple frère convers. Des miracles eurent lieu plus tard et le pape Grégoire XVI approuva le culte du bienheureux Giacomino le 5 mars 1845.

Jean-Jacques LE DEUF