Saint Albert de Jérusalem, patriarche de Jérusalem

Né vers le milieu du XIIe siècle à Castel Gualtieri, en Italie, il demanda à entrer chez les Chanoines réguliers de la Sainte Croix de Mortara. Il fut nommé evêque de Bobbio (1184) puis de Vercelli (1185). En 1205, Albert est transféré au patriarcat de Jérusalem. Pendant son patriarcat, il rassemble en un ‘collège’ les ermites latins du Mont Carmel en leur rédigeant une Formule de Vie (1206-1214) qui plus tard deviendra une Règle (1247). Le 14 septembre 1214, durant une procession à Saint-Jean-d’Acre, il est assassiné à coups de couteau par un prélat qu’il avait déposé pour inconduite.

 

La norme de vie (1206-1214) à la règle (1247)

Après l’organisation juridique et spirituelle de Saint Albert qui donna aux ermites latins une Norme de Vie, ceux-ci tendent de plus en plus vers la vie religieuse dans l’Eglise. Encore au Mont Carmel et, déjà en Europe, les Carmes obtiennent quelques approbations pontificales qui garantissent une stabilité canonique des Papes à l’égard de la Règle du Carmel.

Le 30 janvier 1226 : le Pape Honorius III reconnaît la Norme de Vie en lui accordant des indulgences. Les ermites latins qui vivent dans le Carmel se trouvent encore dans un état intermédiaire entre la vie des laïcs et celle des religieux. Le 6 avril 1229 : le Pape Grégoire IX confirme la bulle d’Honorius III. Le 8 juin 1245 : le Pape Innocent IV confirme les bulles précédentes, celles de Grégoire IX et d’Honorius III.

Le 1er octobre 1247 : sur la demande des Carmes, le même Pape Innocent IV, par une intervention solennelle, reconnaît et confirme la Norme de Vie se Saint Albert et l’élève au statut canonique d’une Règle (Regula) définitive. En outre, le Pape l’adapte aux nouvelles conditions de vie de l’Occident. Par cette ‘littera solemnis’, le Pape Innocent IV met en œuvre la transformation des ermites carmes en ‘réguliers’ (religieux) dans le sens plénier du mot ; il insère aussi les Carmes dans la fraternité dans la fraternité apostolique des Mendiants. Ce texte d’Innocent IV fut successivement confirmé par Alexandre IV, le 3 février 1256, par Urbain IV, le 22 mai 1262, et par Nicolas IV, le 1er juillet 1269. Plus tard, sur la demande du Chapitre Général de l’Ordre, le Pape Eugène IV accorde aux Carmes, en date du 15 février de pouvoir rester et de se mouvoir « dans leurs églises, et dans les cloîtres de celles-ci et dans les lieux y attenant » en outre, il donne la faculté de manger de la viande trois jours par semaine. Les Papes, Pie II, en date du 5 décembre 1459 et Sixte IV, le 29 novembre 1476, élargissent cette dernière concession en donnant au Prieur Général de l’Ordre du Carmel la faculté et l’autorisation de dispenser du Jeûne.

{mosimages}